Pourquoi investir dans les Grands Crus ?

les Grands Crus

 Investir dans le vin pour diversifier ses placements financiers est une bonne idée. Seulement, attention à bien comprendre les tenants et les aboutissements d’un tel placement. Tous nos conseils dans cet article pour réaliser un investissement rentable dans les grands crus.

Comment réaliser un placement dans le vin ?

On le pense réservé à un club fermé, pourtant il n’en est rien. Le placement dans le vin est accessible à tous les particuliers du moment qu’ils sont amateurs et passionnés. Faites appel à des sociétés d’enchères qui ont pignon sur rue est une des possibilités pour réaliser un investissement en toute sécurité. Plus simplement, vous pouvez aussi vous adresser à des entreprises sur Internet qui sont spécialisées dans l’investissement et le conseil à l’achat de crus bourgeois. Par exemple, la société Patriwine. Enfin, aller chercher le vin directement au producteur, dans les domaines, est aussi envisageable mais uniquement si vous êtes vraiment informés sur le sujet.

Quels vins choisir ?

Ici, vous avez deux choix. Premièrement, vous pouvez choisir de vous tourner vers les valeurs sûres du marché et des domaines prestigieux (par exemple, Romanée-Conti ou les Bordelais tels que le Petrus, etc.). Deuxième option, vous pouvez choisir de privilégier les vins rares. Inédits ou atypiques, ils peuvent se révéler un placement fructueux même s’il reste évidemment risqué. Dans tous les cas, n’hésitez pas à vous faire conseiller par des professionnels même si vous vous y connaissez un peu car le placement dans les grands vins est complexe et l’avis de professionnels du secteur n’est souvent pas un luxe dont on peut se passer.

Un investissement sûr et concret

Au pays de la gastronomie, le vin est un placement plutôt sûr qui ne risque en principe pas de s’effondrer du jour au lendemain. Les amateurs de bonnes bouteilles sont, en effet, prêts à payer un prix certain pour assouvir leur passion. Le marché du vin est également de plus en plus internationalisé et la demande pour les vins français ne se dément pas. Pour autant, sachez cependant que comme tous les placements, celui-ci n’est pas dénué de risque. En effet, le retour sur l’investissement et par conséquent la possibilité de faire de belles plus-values, est parfois long. Il faut compter au minimum 5 ans et une moyenne de 10 ans pour espérer revendre ses bouteilles au meilleur prix. Ensuite, attention à la conservation du vin. Même pour les meilleurs vins, le futur acheteur ne pardonnera pas à une bouteille d’avoir des défauts esthétiques (étiquette tâchée, etc.). Mais, plus encore, réaliser un placement dans le vin nécessite d’avoir une cave ad hoc pour stocker vos bouteilles sans endommager le précieux nectar et de façon ultra sécurisée.