Brève du mois d’avril

Samedi 3 Juin Le Marché 1900

Le marché se tenait tous les samedis matins, l’ouverture avait lieu à 8 heures en été, à 9 heures en hiver. Le signal était donné par la cloche contenue dans le campanile élevé au dessus du fronton de l’hôtel de ville.
Une simple ménagère allait au marché avec 5 francs dans son porte-monnaie, avec cette somme elle pouvait acquérir la plus grande partie de la nourriture pour elle et sa famille pendant une semaine.

Au marché du 12 Avril 1900, on cotait :

Le kilo de beurre à 2, 80F
La douzaine d’œufs à 0,60 F
La paire de poulets à 3, 50 F
Le kilo de bœuf à 1,60 F
Le kilo de veau à 1,20 F
Le kilo de mouton à 2 F
Le kilo de porc à 1,60 F
Le kilo de pommes de terre nouvelles à 1 F
La douzaine d’orange à 0,40 F

    • La pièce de 5 francs de la ménagère était représentée par une pièce en argent à l’effigie de l’empereur Napoléon III, avec sa barbichette. Elle la tenait bien en main, et ne la lâchait qu’à bon escient, après l’avoir bien soupesée et lu sur la tranche la devise inscrite en relief « Dieu protège la France ».

 

  • La plupart des vendeuses bonnes femmes de la campagne portaient des jupes à plis, camisoles noires et bonnets blancs ou noirs, tuyautés. L’hiver, elles se munissaient de la chaufferette ronde à anse : le couvôt.

 

  • Quelques jeunes portaient chapeau, mais aux yeux de leurs compagnes, elles faisaient figure de mijaurées. Les gens de la ville disaient communément: « le chapeau entre en ville de la Unetelle lui va comme un tablier à une vache »

 

  • Les dames de la bourgeoisie allaient au marché accompagnées de leur bonne. Celle ci portait paniers et cabas, Madame payait mais ne portait rien.

 

  • Il y avait beaucoup de bétail le long du mur des terreaux Vauban (coté rue Mathé).

 

  • Le marché était animé avec des jongleurs, chanteurs de chansons et de complaintes, des charlatans et des colporteurs.

 

  • Il y avait aussi un grand marché de chevaux, aligné le long du mur des terreaux (coté place des Odebert).

 

  • Les pantalons de velours et les sabots étaient de rigueur.

 

  • A la foire de Février 1900, une paire de bœufs valait 1000 F.

 

  • Une vache de 20 à 25 F les 50 kilos, le mouton 25 à 35 francs pièce, un porc gras 50 F, un âne 250 F.