AVALLON – Les Armoiries

Patrimoine culturel – Avallon et environs

Les Armoiries d’AVALLON                         On ne peut déterminer, d’après les archives municipales, quel roi de France accorda des armoiries à la ville d’Avallon, sans doute en reconnaissance de ses loyaux services. En tout cas, il a fort longtemps, car en 1603 on trouve ce relevé de comptes : « 7 livres 19 sol à M. Mayeril Filzjehan pour l’achat à Troyes de trois douzaines de feuilles de fer blanc et de cinq livres de fer pour faire des armoiries à la ville » et en 1697, une quittance de la somme de 56 livres 10 sol pour enregistrement des armoiries en conséquence de l’Edit de Novembre 1696.             On sait aussi qu’elles portaient « une tour crénelée avec cette légende : « Esto Nobis, Domine, turris fortitudinis » et au dessous le nom Avallon.             Après la Révolution et l’Empire, par délibération du 3 décembre 1814, le Conseil Municipal supplia son Excellence le Ministre d’accorder à la ville « l’autorisation de reprendre ses anciennes armoiries, sa tour, emblème de force et de durée et la légende pieuse qui l’entoure, avec la faculté de les placer aux portes ou au devant des bâtiments publics existants dans son sein et d’en appliquer le sceau sur les actes de son administration.             Et c’est ainsi que le vingt-huitième jour de décembre de l’an de grâce mil huit cent vingt et un, Louis, par la grâce de Dieu, Roi de France et de Navarre, accorda au Sieur Champion, Maire de la Ville d’Avallon, « des lettres patentes portant confirmation des armoiries suivantes : D’Azur,  A Une Tour D’argent Maçonnée De Sable, avec cette inscription autour de l’écu : Esto, Nobis, Domine, Turris fortitudinis ».             Vous pouvez voir aujourd’hui ces armoiries au dessus de la porte d’entrée principale de la Mairie.

Responsable :
Code Postal :
Ville :
Téléphone :
Fax :